I- les différentes phases du sommeil.

Le sommeil est divisé en 3 phases différentes: Le sommeil lent, Le sommeil profond et le sommeil paradoxal.On peut les differencier grâce a l'activité cérébrale (EEG), musculaire (menton, jambes), mouvements des yeux, respiration, fréquence cardiaque.

 

EEG
EEG

 

L'électro-encéphalographie (EEG) est la mesure de l'activité électrique du cerveau par des électrodes placées sur le cuir chevelu souvent représenté sous la forme d'un tracé appelé électro-encéphalogramme.

 

_Pendant le sommeil, le corps perd de 28 à 42g, la température baisse. 30 déplacements (en moyenne) sont effectués par nuit (14 minutes dans chaque position). On se réveille une dizaine de fois par heure.

 

 

a) L'endormissement ou stade I

Cet état sépare l'état de veille du sommeil. A mesure qu'augmente le besoin de dormir, les mouvements lents des globes oculaires s'accompagnent de la chute des paupières, de la baisse du tonus des muscles de la nuque qui laisse bientôt basculer la tête. Cependant les facteurs externes peuvent réveiller le sujet.

b) Sommeil léger ou stade II

Le stade II est celui d'un sommeil léger mais lent. Il succède à l'endormissement.Le sommeil léger occupe environ 50 % du temps de sommeil total. La personne est assoupie, mais est encore très sensible aux signes extérieurs. Il peut conduire aussi bien au réveil qu'au sommeil paradoxal ou au sommeil profond. Ce stade est celui du réveil facile par effet d'appel, ou de toute stimulation sensorielle.

 

c) Sommeil profond ou stade III et IV

C'est en réalité une étape importante et très active du sommeil qui répare, régénère et construit. Il dure de 60 à 75 minutes par cycle. L'activité éléctrique devient de plus en plus lente, les globes oculaires ont des mouvements deviennent immobiles, le tonus musculaire diminue. La fréquence cardiaque se ralentie, la pression artérielle baisse; le rythme respiratoire devient régulier. L'hormone de croissance est sécrétée au début du sommeil: les enfants qui dorment mal ne grandissent pas normalement.

d) Sommeil paradoxal ou stade V

Ce stade ressemble à l'etat de l'endormissement mais les muscles sont au repos. Le rythme cardiaque et la respiration deviennent irréguliers. Ce stade apparait 90 minutes après l'endormissement. Le cerveau est actif mais désynchronisé du reste du corps. Les mouvements oculaires pourraient accompagner les images du rêve. Ces épisodes témoignent de l'activité intense et de l'importance du rêve dans le developpement du cerveau.

 

Le cycle du sommeil